Multifocus concept

 
 

Tout d’abord il me parait essentiel de préciser que ma pratique ne s’insert pas dans la médecine puisqu’elle n’est enseignée dans aucune faculté de médecine occidentale .

En conséquence de quoi je rejoins le grand mouvement du wellness et de la musicothérapie .

En effet toute ma logique consiste à revitaliser le corps plutôt qu’à l’intoxiquer avec les déchets de l’industrie pétrolière que sont les médicaments : de facto , nous ne faisons pas le même métier .


Pendant plus de 30 ans votre corps vous laisse tranquille car il a la marge de manoeuvre pour opérer de façon autonome , passé cet âge , votre corps commence a vous faire comprendre qu’en tant que robot biologique , il ne pourra pas continuer ainsi indéfiniment et qu’il faut l’aider .

Le point commun à tout les malades c’est qu’un jour ils se réveillent avec les conséquences de ce qu’ils n’ont pas compris (ce n’est pas de leur faute ils ne savaient pas , les labos si) .


En fait dans de nombreux cas , il n’y a pas de pathologie à proprement parler , il n’y a qu’un cercle vicieux qui s’est aggravé exponentiellement c’est à dire qu’à partir d’un certain moment chaque seconde devient un calvaire tellement le moteur est déséquilibré .

Donc préténdre qu’une simple molécule va sortir un patient atteint de SEP ou de toute autre pathologie complexe relève du mensonge pur et brut et les laboratoires le savent très bien .


Pour parvenir à mes fins je dispose de plus de 20 machines dont une à onde scalaire .


Pour guérir il ne faut négliger aucun aspect du moteur destructif qui opère .

C’est pour cela que l’on travaille en multifocus concept , car de toute façon , pathologie ou pas , la logique de fond est de vous réactiver les paramètres d’un état parfaitement fonctionel afin de permettre à votre corps de se réparer ou de s’optimiser selon les cas .


Donc dans un premier temps stopper le feu de l’inflamation qui est en elle même un cercle vicieux ( douleur = médiateurs chimiques = distension des tissus = plus de douleur ...)

Ensuite faire baigner les cellules dans un optimum biologique (et je vous assure que cela ne peut s’inventer)

Enfin accélérer les processsus de réparation avec des traitements par onde .


Je ne fais que faire de la bonne soupe , et pour cela , prendre la meilleure eau , lui donner vie , ensuite avoir de bons ingrédients de très bonne qualité , et enfin mettre le feu(la radiation d’onde) afin que la magie opère ...


C’est ce qui fait ma réussite , je travaille autant le métabolisme que les énergies subtiles ; autant le travail de terrain que celui de la machine .


Je prends 40e pour une séance d’une heure de travail , eh oui j’essaie de démocratiser mes techniques tant que possible , les rendre accessible .


J’habite au monastère d’Urdax en Espagne , juste derrière la frontière à Dantxaria .


Pour les séjours , je dispose de solutions d’hébergement au monastère même .

 

Gestion des situations biologiques complexes